A travers une imageplasticienne mettant l’accent sur les espaces qu’elle rencontre et ceux qu’ellerecrée, c’est une certaine poésie du réel qu’elle nous propose.

Inspirée par les relations que l’Hommeentretient avec notre paysage contemporain et captivée par les mutations vécuespar notre société, elle déchiffre et étudie nos codes pour en proposer unevision sensible. Passionnée par l’étude de nos mythologies contemporaines, cesont les objets, les formes, les volumes, les couleurs, les gestes, qui sontles matières premières à la création de ses projets. Elle recrée avec ceséléments issus du réel, ses propres espaces, plus personnels, plusmétaphoriques ou les mythologies sont renversées. Les images qu’elle réalisesont à la fois picturales et sculpturales, elles nous amènent dans un univers àla frontière du surréalisme et vers une certaine abstraction.

A la fois épurées et incisivesses images s’engagent dans une nouvelle archéologie de nos codes contemporains.


C’est au Beaux Arts de Paris,au Otis College of Art and Design de Los Angeles et à l’École des Gobelinsqu’elle développe sa pratique plastique ou ses projets se veulent transversauxmêlant installation, performance et image.

Elleréalise des expositions, résidences et concours en France et à l’étranger commele 104, la Cité Internationale des Arts, le festival de photographie d’Arles,le Musée d’art contemporain de Bangkok, le Onishi Studio au Japon ou encore leparcours Saint Germain. En 2015 elle compte parmi les 30 Under 30 WomensPhotographers, remporte la Bourse du talent, le Prix Picto et le Prix desDirecteurs de création. En 2016, elle participe au festival des Voies Off etest finaliste du Prix de photographie de l’Académie des Beaux arts. En 2017,elle est présente au Mois de la Photo du Grand Paris 2017. Plus récemment on laretrouve au Festival de la Jeune Photographie Internationale en résidence avecle Centre d’Art contemporain de la Villa Perochon ou elle réalise sa série LesChoses, entre image et son. En septembre dernier elle présente sa série FAILLESau Palais Galliera à Paris pour une exposition événement et présentePériphéries Intérieures au Arezzo Photographie festival en Italie.





Laura Bonnefous is a photographer. She lives and works in Paris. Laura studied for five years at the Beaux Arts in Paris, a year at the Otis College of Art and Design in Los Angeles and at the Ecole des Gobelins in photography. Her photography focuses on the spaces she encounters and those she recreates in a studio. It is a sculpture-like practice of photography she proposes, through personal or commissioned work.


Inspired by the relationship that men has with the spaces and shapes that form our contemporary landscape, she recreates her own personal and metaphorical space. The images she creates lead us into a world where the shapes make the characters move, where mythologies are reversed. Her work is inspired by sculpture and performance. Dehumanized as well as melancholic, her images create a kind of archeology of the future.


She participates in exhibitions, residencies and competitions in France and abroad. She has been for example at the 104 in Paris, the Cité Internationale des Arts and the Rencontres photographiques d’Arles for the past two years, as well as at the Museum of Contemporary Art in Bangkok. She win Picto prise in 2015 and La Bourse du Talent. She was nominated among the finalists of Voies off photographes in Arles in 2016 and she was in the selection of "La club des Directeurs Artistiques". In 2016, she is one of the winners of the club's award for artistic directors and European photographers selected for the Festival des Voies Off in Arles. More recently she is a finalist of the Photography Prize of the Academy of Fine Arts and has made her first short film. In the spring of 2017, she presents Périphéries Intérieurs, a personal exhibition for the Month of the Photo of the Grand Paris 2017 and Out of Line at the Fontaine Obscure gallery in Aix en Provence.



Using Format